Madame décide de sodomiser Monsieur…

Le monde change, les rôles s’inversent ou tout du moins, deviennent plus flou, moins tranchés. Les filles veulent jouir, elle ne sont plus des épouses ou amantes passives tout juste bonnes à faire plaisir à leur mecs. Elle veulent du plaisir, de l’excitation et de nouvelles expériences. Quoi de plus normal me direz vous ? C’est juste une petite révolution pour certains. Et les hommes que pensent ils de tout cela ? Et bien certains sont prêts à changer leur comportement et veulent également de la nouveauté. Ils découvrent l’importance de leur prostate et tout le plaisir qu’elle peut leur procurer. Clairement, ici, je ne parle pas de la population gay, mais de véritables hétéros. Beaucoup n’hésitent plus à tenter la sodomie. Une révolution je vous dit… 

Et là, je vous encourage à Imaginer votre copine ou votre femme, vêtue d’une petit ensemble affriolant en dentelle qui soudain, va sortir du tiroir de sa table de nuit, un harnais muni d’un gode ceinture. Un strapon en version anglaise. Visualisez la situation. Vous y êtes ? Et bien les choses intéressantes vont commencer maintenant.

Une belle bite de latex noire dans une main et et une fiole de lubrifiant dans l’autre. « _ Chéri, ce soir c’est ton tour de te faire enculer… » Un frisson parcours votre corps, vous sentez l’excitation et l’inquiétude qui montent proportionnellement. Votre sexe est bandé de désir. « _ Met toi à quatre pates mon Chéri » Et votre bien aimée de commencer à enduire votre entre-fesses d’un liquide frais et gluant. Ses doigts qui parcourent votre raie, son index qui commence à pousser sur votre orifice anal. Le premier entre sans grande difficulté, le lubrifiant faisant son travail à la perfection. Votre condition de mâle dominant s’effrite lentement alors que votre maitresse vous doigte allègrement le cul. Les sensations sont telles que : au diable la macho attitude… Vous avez maintenant deux doigts solidement planté dans votre fondement. A votre plus grand étonnement, ce petit orifice s’ouvre facilement.

Là ou vous accusez le coup, c’est lorsque votre chérie, très heureuse de cette situation, va vous demander de sucer son phallus artificiel. A ce moment là, la soumission prend toute son ampleur. Vous, en train de sucer une bite ? Soit elle artificielle, c’est vous confondre avec un homo que vous ne serez jamais. « _Mais mon chéri, pas besoin d’être homo pour aimer se faire enculer. » Vous dit elle calmement. Ce petit jeu l’excite énormément et si vous pouviez aller explorer son vagin à ce moment là, vous découvririez une température tropicale et une humidité relative terriblement élevée.

Mais après tout, le sexe n’est il pas toujours une histoire de domination ? Bref, revenons à nos moutons. Madame se fait un plaisir d’introduire le phallus rudimentaire dans votre bouche. Vous jouez le jeu malgré une petit douleur à votre égo. Ses doigts fouille toujours votre fondement.

Maintenant, vient le moment tant redouté/espéré. Elle se place derrière vous, bite en main. Vous sentez le gland de latex se poser sur votre intimité. Elle pousse lentement et vous vous ouvrez pour accueillir l’intru. Il entre en vous, vous le sentez progresser dans votre ventre. Lentement mais surement, elle vous possède. Il est entré. Sensation étrange que de sentir cette chose dans votre rectum. Mais vous vous détendez et Madame commence à vous baiser. Elle entame une série de va et vient amples et lents. Vos sphincters s’habituent à la présence du phallus et s’adaptent. Pas de douleur, juste une sensation étonnante. Mais Madame n’en à pas assez, elle accélère, elle veut vous posséder totalement. Ce sont maintenant de grand coups de bassins qu’elle vous assaine. Et elle pousse de petit hahannements à chaque pénétration telle Steffi Graf faisant un coup droit.

Après un premier round en levrette, elle vous demande de vous mettre sur le dos et d’écarter grand vos cuisses. Votre égo vous picote légèrement car elle plante son regard dans le votre, impossible de lui cacher vos réactions. Là en plus de vous sodomiser bien profondément, elle s’emparre de votre sexe et le branle. Elle prends vos couilles à pleine main et les serre tout en vous ramonant efficacement le fondement. Quel pied… vos cerveau exulte. Passé le traumatisme de la pénétration, une fois que votre corps a pris la mesure de l’assaillant et que votre cerveau c’est accomodé de cette petite vexation, ce n’est plus que du plaisir. Vous vous surprenez à l’encourager.

« _ Oui vas y plus fort Chérie. » Et oui, ces mots étranges sortent bien de votre bouche. Le jeu combiné de son bassin et de sa main sur votre sexe devrait rapidement vous procurer la plus puissante éjaculation de votre vie. Une incroyable jouissance d’une puissance inconnue à ce jour vous submerge. Vous n’arrêtez plus de jouir. Vous éjaculez longuement et les contraction sont délicieuses. Jamais vous n’auriez pu soupçonner pouvoir éjecter une telle quantité de sperme en une seule fois. Madame à les yeux qui pétillent et le sourire aux lèvres, fière de son effet. Lentement, elle relâche la pression sur votre sexe et se retire de votre anus. Une sensation de vide presque désagréable s’empare de vous.

La première fois, un sentiment de honte apparaît également. Madame à clairement vue que vous aviez eu un orgasme démesuré, donc pas la peine de tenter de minimiser, elle sait que vous avez adoré. Ne niez pas et acceptez l’évidence. Vous n’êtes pas de venu homo pour autant. Les fois suivantes ce sera beaucoup moins difficile et je vous garanti que rapidement vous lui en demanderez encore. Et c’est même vous qui choisirez votre straponpour l’offrir à madame. Vous venez de découvrir ce que votre prostate peut vous apporter… Profitez maintenant que vous savez.

Envoyez moi vos commentaires, ils sont toujours les bienvenus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *